Sordide impuissance

Qui trop aime, peu agit,

Procrastine : méfiance !

La tristesse, surprise, ressurgit

Et laisse le cœur sans défense

 

Amour déraisonnable

Amitiés affables

 

Que faire quand rien ne va

Que l’impossible ne suffit plus

Les tentatives ne marchent pas

Dans la dépression s’engluent

Ceux qui ont le bonheur au glas

 

Loin des yeux loin du cœur

Tous ces efforts, destructeurs

 

Présence inutile

Vains essais

Gaité futile

Goût amer sur le palais

Par trop de cette bile

 

Comment secourir

Ceux qu’on ne fait plus rire ?

 

Sordide impuissance

Qui trop aime, peu agit

La réalité paraît, pas de chance

La tristesse, surprise, ressurgit

Et laisse le cœur sans défense.

 

Octi d’Honoré