Ô nuit qui couvre de ton voile sombre

Ce paysage où s’allongent les ombres

Veille sur son sommeil dans ta pénombre

Afin qu’il se déroule sans encombre