29 décembre 2013

Je hais google traduction !

Un traducteur est meilleur poète que moi, sigh (mutliples traductions du même texte, franco japonnais, japo français, etc)   Poésie, littérature de l'âme Guide mon cœur en ses mots Reflet de la beauté se réclame Et guérit l'esprit de ses maux   詩、魂の文学 彼の言葉で私の心を導く 美しさの要求を反映した そして、その病気の心を癒してくれます   La poésie littéraire, l'âme Je dirige mon cœur dans les paroles de son Je réfléchis à la demande de la beauté Et guérir les cœurs de la maladie   文学詩、魂 私は彼の言葉に私の心を実行する 私が考える美しさへの需要 そして病気の心を癒す   La poésie... [Lire la suite]
Posté par _Octi_ à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2013

L'Ombre

Ombre planante dans l’obscur ciel de nos vies Ternit la joie, éteint le rire, aggrave la nuit Perdu dans des méandres d’encre de chine Comme au plus profond d’une sombre mine Assassine le bonheur, afadit la beauté Noir de sang, noir de mort, noir achevé Plus de lumière dans cet univers perdu Plus d’espoir plus rien, tout est déchu   Ombre planante dans l’obscur ciel de nos vies Une âme vagabonde ternie, s’éteint, se finit La nuit s’empare d’elle, son existence se termine L’obscurité à ses yeux plus nette se dessine ... [Lire la suite]
Posté par _Octi_ à 21:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 juillet 2013

La fin de l'homme

Toujours perdu, seul, triste, errant au bord de l'eau La conscience vagabondant au gré des flots Les yeux dans les vagues, pleurant comme un marmot Le solitaire s'égare au fil de ces mots : "Oublie moi, je ne suis plu cell' qui t'aime trop..."   ODH   A part ça que je ne sais pas trop d'où il vient, je n'ai toujours pas d'inspiration (et ça se ressent)
Posté par _Octi_ à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2013

Poème sans métrique

  Sordide impuissance Qui trop aime, peu agit, Procrastine : méfiance ! La tristesse, surprise, ressurgit Et laisse le cœur sans défense   Amour déraisonnable Amitiés affables   Que faire quand rien ne va Que l’impossible ne suffit plus Les tentatives ne marchent pas Dans la dépression s’engluent Ceux qui ont le bonheur au glas   Loin des yeux loin du cœur Tous ces efforts, destructeurs   Présence inutile Vains essais Gaité futile Goût amer sur le palais Par trop de cette bile ... [Lire la suite]
Posté par _Octi_ à 22:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 août 2012

"Et donneur de sang par désir de sandwich..."

Adieu ô mon précieux sang, Vital fluide, rubis liquide ; Tu t'en vas servir d'inconnus livides Tandis que je te vois couler céans.
Posté par _Octi_ à 19:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
08 juillet 2012

De cape et de crocs.

Un sonnet que je viens de retrouver dont j'avais écrit les strophes au fil d'une soirée en lisant cette série de BD, dédicace à Helly qui me l'a faite découvrir !   A l’heure où point le crépuscule D’un solennel regard alarme N’omettons point une virgule Pour la lecture du « Maître d’Armes »   O cruelle et fatidique infortune Que cette heure où règne la douce lune Au moment où s’achève la saga D’en cesser la lecture de ce pas   Quand le sommeil prestement réclame son dû La raison commande d’aller... [Lire la suite]
Posté par _Octi_ à 11:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 mai 2012

Pas d'idée de titre et pas envie de chercher, na !

Comme je n'ai rien posté depuis longtemps, quelques vieux quatrains retrouvés au détour d'un fichier histoire de ne pas laisser Kikile désespérer de ne voir que des oiseaux =P           Je dédie ce quatrain à Oxymore          Qui m’a offert deux belles parties          Dommage pour lui, il les perdit          C’est bien connu : à la fin l’occis meurt ... [Lire la suite]
Posté par _Octi_ à 08:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
03 avril 2012

Quoi l'amie ? ce bulgare morose a oublié les roses ? Je vous les livre en prose !

DE GUICHE Personne ne va donc lui répondre ? LE VICOMTE                                                          Personne ? Attendez, je vais lui lancer un de ces traits ! Il s’avance vers Cyrano et se campant devant lui d’un air fat. Je... [Lire la suite]
Posté par _Octi_ à 21:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 mars 2012

Des échecs et de l'amour

Si je ne suis pas un roi Tu es ma dame Inaccessible loin de moi Pour toi je me damne   Tour à tour je m'abandonne Moi, pauvre fou altier, Je me ferai cavalier A toi à jamais je me donne   Qui n'est autre qu'un pion arrogant dans ce jeu qu'on appel l'amour Sur l'échiquier de mes sentiments Tu as mis mat mon cœur à toujours     Inspiré par cette vidéo (cliquez sur l'image) : Image issue du net sans rapport dirrect avec la vidéo.
Posté par _Octi_ à 20:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
28 mars 2012

Timidité...

Mon coeur ose ce que ma voix Ne sait qu'exprimer de guingois Ce sentiment m'emplit d'effroi Quand je veux t'avouer cet émoi
Posté par _Octi_ à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]