11 juillet 2013

Souvenirs heureux, présent douloureux

    Et pourtant, j'y croyais... Vraiment. Au revoir Petite Fleur, tu vas tant me manquer... Je ne sais pas si je retrouverai l'inspiration un jour.   Sonne sonate au clair de lune, de ta musique je m'ennivre !... Bon, c'est pas tout ça mais il faut que j'aille me raser moi.
Posté par _Octi_ à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2013

Tir groupé

Dans l'ordre chronologique : ——— A une inconnue La lumière danse dans ses cheveux de feuAveuglant mes yeux à travers ce jeuUn ange passe le temps de ce bref regardRarement pareille vision sublimeEn moi suscita un tel teint, pale, blafard :Ne vois-je pas là la beauté ultime ? ——— D'L Quand la lune le soir majestueusement Dans le ciel nocturne décrit son orbe élégant Morphée me fait don de son étreinte si douce Mais ce charmant contact tant chéri entre tous Ne saurait remplacer tes bras ma belle enfant ——— Acta Est Fabula A... [Lire la suite]
Posté par _Octi_ à 22:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 avril 2013

Rondel d'un soir

Erratum : Je vais cesser céans de vivre* (histoire de métrique)
Posté par _Octi_ à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2013

Titre

Parce qu'en ce moment j'ai besoin d'écrire des poèmes d'amour... ———— Des mots, c'est si intime   Une femme au regard d'un bleu fatalPar le hasard croisée au festivalLe temps d'un instant, devenu tout blêmeEt de nouveau mon coeur part en cavaleLibéré, fou, sans craindre l'anathème   Du désespoir qui m'habitait, pauvr' hèreGrâce à cet ange j'ai pu me défaire   Adieu à la tristesse qui me hanteDésormais c'est ton doux nom que je chanteQu'importe le ridicule du thèmeTu es là seule qui encor me tenteDans ce monde où... [Lire la suite]
Posté par _Octi_ à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2013

Fantôme

Seul errant dans la brume d’une nuit sans lune Je cherche, hurle, crie, appelle à l’aide à tous vents Mais seul le vide me répond, cruelle infortune Et je continue d’avancer comme un dément … Je n’étais qu’un fou qui se prenait pour un roi Refusant de reconnaître tout cet effroi Mais aujourd’hui les voilà bien loin de moi Et leur absence me cause tout cet émoi … Triste complainte d’un cœur lâche qui désespère Griefs déraisonnables, raison désespérante Toujours vouloir avouer mais toujours se taire … La brume s’écarte et... [Lire la suite]
Posté par _Octi_ à 19:59 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
23 décembre 2012

Bourrasques de vent et pluies entremêlées, Ciel tant gris que les nuages s'en sont cachés ; Temps parfait pour une ultime rareté : Entrevue d'adieu, que le temps puisse passer...
Posté par _Octi_ à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2012

L'inspiration vient en brodant des poneys rose et jaune...

Un homme seul, alité, en deuil, Du jardin de la mort, sur le seuil ; Perdu dans des souvenirs qu'il effeuille, De la fleur qui refusa qu'il la cueille...   (j'ai pas encore la suite) En voilà une :   Un homme seul, désemparé, de froid Tremblant dans le vent glacé de l'effroi ; Perdu dans des souvenirs qu'il revoit, De la fleur qui l'a laissé loin de soi...   Une autre suite (le double vers est parce que je n'ai pas encore choisi quel sera le définitif)   Un homme seul, égaré, moribond, Apeuré, loin... [Lire la suite]
Posté par _Octi_ à 21:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
31 octobre 2012

Un dernier cadeau

Au nom de tout ce qui a été      de tout ce qui aurait pu être           et de tout ce qui ne sera pas... Au nom de trois mots tus      voulant être hurlés.... Au nom d'un rêve éveillé      moins réel qu'un cauchemar... Au nom d'un désir      indésirable... Au nom de la rose      restée sur sa tige... Au nom d'un adieu. ... [Lire la suite]
Posté par _Octi_ à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2012

Quand le Cid s'en mêle

 Ô rage, ô désespoir Vers prémonitoire Ô vieillesse ennemie D'un coeur qui broie du noir   Souffrance et sollitude N'ai-je donc tant vêcu Haine d'un coeur trop prude Que pour cette infâmie ?   Ainsi passe la vie Une autre est apparue Passager clair de lune   Ainsi ternie la vie Une autre est apparue Cruelle infortune !      
Posté par _Octi_ à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2012

Nihil novi sub sole

Garder les yeux fermés Pour ne pas pleurer Serrer les paupières Laisser ses larmes derrière   Marcher la tête haute Et sourire, sans faute Illusion de normalité D'un coeur désespéré   Amours toujours, Toujours sur la touche ! Rève qui débouche Sur de plus mornes jours   Espoir fatidique Inutile et dévastateur Désespoir empirique Adieu bonheur...
Posté par _Octi_ à 12:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]